Maux de tête, comprendre l’origine de vos douleurs

Le mal de tête est un problème commun, en effet on estime que près de la moitié des adultes ont eu au moins une fois une céphalée au cours de l’année écoulée.  Les symptômes ressentis peuvent avoir plusieurs origines :

  • Infection
  • Stress
  • Fatigue, déshydratation
  • Mauvaise posture
  • Affections ORL : sinusites…
  • Problèmes oculaires, dentaires
  • Troubles digestifs
  • Suites de traumatismes anciens ou récents

A la différence de la migraine, le mal de tête ne se manifeste pas par crises. Il n’est pas pulsatile et ne provoque ni nausées ni vomissements. Vous ressentez une douleur dans le crâne. La plupart du temps, il s’agit d’une céphalée de tension (vous avez l’impression de porter un bandeau serré autour de la tête).

Mieux vaut prévenir que guérir

Avoir une bonne hygiène de vie face aux maux de tête c’est :

  • Dormir suffisamment
  • Eviter les facteurs de stress, apprendre à se relaxer : certains exercices comme le yoga, le tai-chi-chuan, sont des méthodes efficaces pour retrouver la sérénité
  • Faire du sport régulièrement
  • Limiter la consommation d’alcool, et s’hydrater régulièrement et suffisamment (au moins 1.5L par jour, voir plus lors des fortes chaleurs)

Quelques astuces et conseils pour soulager vos maux :

  • Se masser les tempes et le front. On appelle cela l’acupression, en réalisant des petits massages circulaires à l’aide de vos pouces et index.
  • Certaines huiles essentielles : Menthe poivré, lavande… déposées sur les tempes et associées à l’acupression  sont très efficaces.
  • Le café : Avec modération bien sûr, mais consommé serré il permet de resserrer les vaisseaux sanguins. De plus il accélère l’absorption du paracétamol.
  • Si l’origine de vos maux est la déshydratation (par ces fortes chaleurs), ou l’hypoglycémie (en fin de matinée par exemple). Pensez à vous hydrater, un soda pour palier à une éventuelle hypoglycémie passagère peut vous aider (Sodas à consommer avec modération bien entendu).
  • Appliquer une bouillotte à la base du crâne et dans la nuque. Diminuer les tensions musculaires de cette zone vous aidera à vous détendre et diminuer les céphalées.

Notez que certaines médecines douces sont efficaces face à ce genre de symptômes récurrents : ostéopathie, sophrologie, yoga, relaxation, aromathérapie.

Enfin si vos symptômes persistent ou si vous présentez des complications (nausées, vomissements etc…) Consultez votre médecin, il est le seul à pouvoir diagnostiquer exactement  l’origine de vos douleurs et vous prescrire les médicaments nécessaires ou vous  orienter vers un spécialiste si besoin.

Pour plus d’informations : http://www.osteopathe-bordeaux-laborde.fr/2017/02/04/mal-de-tete-comprendre-votre-douleur/

Article écrit en collaboration avec Timothé Laborde ostéopathe à Pessac : Site // Facebook